L’hystérosalpingographie est le seul examen non invasif (l’examen invasif étant la coelioscopie) qui permette d’évaluer la perméabilité des trompes.

Il permet également d’avoir une vue de la cavité utérine.

 

Cet examen doit obligatoirement être réalisé en début de cycle (généralement à la fin des règles), pour éviter l’irradiation en cas de grossesse débutante.

 

En France, le produit de contraste est à aller acheter soi-même à la pharmacie, muni de l’ordonnance de son gynécolgue.

 

Il se fait dans une salle de radiologie. On vous couche sur une table, le gynécologue place un spéculum et un petit cathéter au travers du col (c’est parfois un peu douloureux, mais très fugace). Ensuite, il va injecter un produit de contraste (produit radio-opaque que l’on détecte à la radio) et le radiologue va faire plusieurs clichés consécutifs pour voir l’évolution du produit (d’abord dans l’utérus, ensuite dans les trompes, et enfin pour voir si le produit arrive bien dans la cavité pelvienne).

 

L’njection du produit de contraste peut parfois provoquer une contraction de l’utérus qui peut être assez douloureuse.

Votre gynécologue ne manquera pas de vous prescrire un médicament qui diminue ce spasme (spasmolytique): Buscopan® (en Belgique), Spasfon® (en France).

 

Cet examen permet de montrer:

– Des anomalies de la cavité utérine (utérus bicorne, utérus en T, synéchies, utérus cloisonné, polypes)

– Des obstructions des trompes et l’endroit de celles-ci (près de l’utérus ou au niveau des pavillons).

 

 

hsg_schema

 

Sur ce schéma, nous voyons que le produit ne diffuse pas dans la trompe droite, car elle est bouchée.

 

Et voici une image d’hystérosalpingographie normale, le produit diffusant au sein des 2 trompes et atteignant la cavité pelvienne.

 

hsg

www.szote.u-szeged.hu

Lorsque l’HSG montre une obstruction de la trompe à proximité de l’utérus, il est possible d’utiliser un cathéter plus long et courbé que l’on positionne à l’entrée de la trompe. On injecte alors du produit sous pression. Ce geste permet de récupérer une perméabilité de la trompe dans 70% des cas, immédiatement, au cours de l’hystérosalpingographie.

Bilan d’infertilité chez la femme:

Le bilan hormonal

La courbe de température

Le test de pénétration croisée in vitro

L’échographie pelvienne

L’hystérosalpingographie (HSG)

L’hystéroscopie

La coelioscopie

Evaluation de la réserve ovarienne

Trouble de la fertilité:

edf14b5a5d988edbb31d6d1e372be8a7DDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD