Pas de panique, tous ces effets secondaires que nous vous énumérons, sont généralement assez rares! Néanmoins, ils existent, et il nous semble important de vous les énoncer, au cas où vous présenteriez des symptômes qui vous inquiètent au cours de votre traitement.

Dans tous les cas , nous vous recommandons de contacter votre gynécologue dès que quelque chose vous tracasse. Ces traitements sont la plupart du temps assez lourds, et présentent des complcations non négligeables !

Mieux vaut prévenir que guérir…

 Blocage de l’hypophyse:
Triptoréline (Décapeptyl®), Buséréline ( Suprefact®):

Effets secondaires les plus fréquemment observés:
– des bouffées de chaleur
– une sècheresse vaginale
– une diminution de la libido
– une dyspareunie (douleurs lors des rapports sexuels)
– des petites pertes de sang avant la fin du cycle
– le développement de kystes ovariens en début de traitement
– nervosité, troubles du sommeil, fatigue et somnolence sont possibles

Ces effets secondaires sont généralement de courte durée et bien tolérés. 

Le spray nasal e Supréfact peut entraîner une irritation du nez, des éternuements ou des saignements de nez.

Une aggravation des symptômes d’endométriose (tels que des petites douleurs dans le ventre) peuvent être observés en début de traitement suite à l’effet flair-up (augmentation transitoire des hormones). Ils sont transitoires.

Effets secondaires rares:
– des douleurs articulaires et musculaires
– des réactions allergiques (urticaire, chatouilles, gonflements et rougeurs au point d’injection…). Si un urticaire se généralise sur tout le corps, ou si vous gonflez un peu partout, il faut alerter le centre, ou voir un médecin de garde.
– des nausées et vomissements
– une prise de poids
– de la fièvre
– des vertiges et maux de tête
– des troubles de l’humeur
– des troubles de la vue
– une hypertension artérielle
– en traitement prolongé, ils peuvent favoriser le développement d’une ostéoporose 

Cétrorélix (Cétrotide®):
L’effet secondaire le plus fréquent consiste en une réaction locale à l’endroit d’injection (gonflements, rougeurs, chaleur). Cette réaction est généralement transitoire et disparaît en quelques heures.
Des réactions allergiques plus étendues sont également possibles. 

Parfois, on peut observer des nausées et vomissements.

Ganirélix (Orgalutran®):
Les effets secondaires les plus fréquents sont:
– une réaction locale à l’endroit d’injection, comme pour le Cérotride
– des maux de tête
– des nausées 

Effets secondaires rares:
– une fatigue
– des vertiges et malaises 

Tous ces médicaments inhibant l’hypophyse augmentent également le risque de syndrôme d’hyperstimulation ovarienne lorsqu’ils sont associés aux gonadotrophines (le risque est plus important que lorsque les gonadotrophines sont administrées seules).

La stimulation ovarienne :
Citrate de Clomifène (Clomid®) :
Les effets secondaires du citrate de clomiphène sont généralement plus marqués pour des doses élevées (effet dose-dépendant). 

Les plus fréquents sont:
– des bouffées de chaleur (rarement importantes et disparaissant rapidement dès l’arrêt du traitement)
– une gêne au niveau du ventre (tension et gonflement) 

On note également des effets secondaires plus rares:
– une prise de poids
– des troubles du système nerveux central (SNC): vertiges, fatigue, insomnies, maux de tête, dépression et convulsions
– de l’urticaire ou des réactions allergiques plus importantes
– une perte de cheveux (très rare)
– une augmentation de la fréquence des mictions (pollakiurie)
– des tensions mammaires
– une diminution de production de glaire cervicale
– une augmentation de l’importance des menstruations
– des nausées et vomissements

En cas de naussées, vomissements et troubles visuels, il faudrait prévenir votre gynécologue, car ils pourraient être les signes d’un surdosage, imposant un réajustement des doses ou un arrêt du traitement. 

Enfin, on observe les effets secondaires communs aux agents stimulant l’ovulation:
– un risque de développement de kystes ovariens
– une hyperstimulation ovarienne
– l’aggravation d’une endométriose
– un risque de grossesse multiple 

FSH urinaire (Fostimon®), FSH recombinante (Puregon® et Gonal-F®):
Les principales réactions indésirables observées avec les FSH sont de type allergique.

On peut observer à l’endroit de l’injection une rougeur, une douleur, un gonflement et des démangeaisons. Ces réactions sont généralement peu importantes et transitoires.

Des réactions allergiques plus importantes ont néanmoins été décrites. 

Les autres effets indésirables sont ceux de tous les stimulants ovariens, à savoir, un risque accru:
– d’hyperstimulation ovarienne
– de grossesse multiple
– de grossesse extra-utérine. 

Enfin, de très rares cas de thromboses et embolies ont été observés.

FSH + LH (hMG) (Ménopur®):
Les principales réactions indésirables observées avec les FSH sont de type allergique.
On peut observer à l’endroit de l’injection une rougeur, une douleur, un gonflement et des démangeaisons. Ces réactions sont généralement peu importantes et transitoires.
Des réactions allergiques plus importantes ont néanmoins été décrites. 

Les autres effets indésirables sont ceux de tous les stimulants ovariens, à savoir, un risque accru:
– d’hyperstimulation ovarienne
– de grossesse multiple 

Enfin, dans de rares cas, on peut observer des anusées et vomissements.

Le déclenchement de l’ovulation:
L’hCG urinaire (Human chorionique gonadotrophine® etPregnyl®):
On note surtout des réaction locales au point d’injection, telles que des écchymoses, des douleurs, des rougeurs, des gonflements et des démangeaisons.

De rares cas de réactions allergiques généralisées ont pu être observés. 

Enfin, l’HCG associé aux gonadotrophines augmente le risque de développement d’une hyperstimulation ovarienne.

L’HCG recombinante ( Ovitrelle®):
On observe les mêmes réactions qu’avec l’HCG urinaire, avec quelques réactions supplémentaires mises en évidence:
– des embolies (très rares)
– maux de tête, fatigue
– nausées et vomissements
– diarrhée (rare)
– dépression et irritabilité (rare) 

Source:
Compendium 2005 pharma.be

Articles associés:
Médicaments utilisés pour la stimulation en FIV

Les complications de la PMA:

OUI, MAIS… :
La religion face à la PMA

Les complications en FIV :

Effets secondaires et complications

a3842933455c858eb22252cb31933b48BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB