Logo Natisens
Accueil >Troubles de la fertilité : Bilan d'infertilité chez la femme > Bilan hormonal
Bilan d'infertilité chez la femme
Le bilan hormonal

 

Un bilan hormonal complet permet d'évaluer la qualité de chaque phase du cycle ovarien.

Il imposera la réalisation de plusieurs prises de sang.

Ces dosages sont d'autant plus utiles qu'il existe des cycles irréguliers, voire absents, ou que la courbe de température a un aspect "anormal".

 

La plupart des ces dosages hormonaux se feront entre le 2e et le 4e jour du cycle, en dehors de tout traitement.

 

Remarque: tous les laboratoires n'ont pas les mêmes valeurs seuils du fait des différentes techniques de dosage pouvant etre utilisées. Les valeurs de référence citées ci-dessous ne représentent donc que des valeurs indicatives.

 

 

L'Hormonne Folliculo-Stimulante (FSH):

Valeurs de référence:

- phase folliculaire: 2,5 à 12,5 UI/L (ou mUI/ml)

- phase ovulatoire: 5 à 21 UI/L (ou mUI/ml)

- phase lutéale: 1,5 à 7 UI/L (ou mUI/L)

- ménopause: 20 à 130 UI/L (ou mUI/ml)

 

Augmentation de la FSH: toute augmentation anormale de la valeur de la FSH en première phase de cycle traduit généralement une insuffisance ovarienne débutante.

On observe, généralement, en association, une augmentation du taux des oestrogènes et une diminution de la réserve ovarienne à l'échographie (moins de 5 follicules dans l'ovaire en début de cycle).

Pour confirmer ce diagnostic, il faudra faire un dosage de l'inhibine B et de l'Hormone Anti-Müllerienne, qui sont toutes 2 diminuées en cas de syndrôme de ménopause précoce.

 

Attention, toutefois, car il existe des variations d'un cycle à l'autre! Toute valeur anormale devra donc être recontrôlée au cours d'un autre cycle avant de s'alarmer!

 

Une FSH élevée est plus péjorative chez les femmes de plus de 38 ans que chez les femmes jeunes.

 

Diminution de la FSH: traduit généralement une atteinte de l'hypophyse.

 

 

Les oestrogènes (l'oestradiol):

Valeurs de référence:

- phase folliculaire: 20 à 160 pg/ml

- phase ovulatoire: 90 à 500 pg/ml

- phase lutéale: 50 à 210 pg/ml

- ménopause: 0 à 50 pg/ml

 

L'oestradiol témoigne de la qualité de la sécrétion des ovaires.

 

Un taux supérieur à 80 pg/ml au 3e jour du cycle est généralement le témoin d'une diminution de la réserve ovarienne (en dehors de tout traitement stimulant).

Comme pour la FSH, il faudra contrôler ce dosage au cours d'un cycle ultérieur et évaluer sa véracité par le dosage de la FSH, de l'inhibine B, de l'Hormone Anti-Müllerienne, ainsi que la réalisation d'une échograhie des ovaires (moins de 5 follicules dans l'ovaire en début de cycle).

 

 

La LH (hormone lutéinisante):

Valeurs de référence:

- phase folliculaire: 2,5 à 12,5 UI/L (ou mUI/ml)

- phase ovulatoire: 15 à 95 UI/L (ou mUI/ml)

- phase lutéale: 1 à 11 UI/L (ou mUI/ml)

- ménopause: 1,5 à 8,5 UI/L (ou mUI/ml)

 

Une augmentation de la LH en début de cycle fait penser à la présence d'un syndrôme des ovaires micro-polykystiques (OMPK).

Cette augmentation s'accompagne généralement d'une augmentation de la testostérone.

 

 

La prolactine:

Valeur de référence:

inférieur à 20 µg/L chez la femme

 

Le dosage de la prolactine permet d'exclure une éventuelle hyperprolactinémie.

On parle généralement d'hyperprolactinémie, chez la femme, lorsque le taux est > 30 µg / L.

 

 

L'AMH ou Hormone Anti-Müllerienne:

Le dosage de l'Hormone Anti-Müllerienne, sécrétée par les petits follicules de 2 à 5 mm de diamètre, est un bon reflet de la réserve ovarienne.

Toute diminution de la valeur de référence est le signe d'un épuisement de cette réserve.

 

 

La progestérone:

Valeurs de référence:

- phase folliculaire: 0,2 à 1,5 ng/ml

- phase ovulatoire: 0,8 à 3 ng/ml

- phase lutéale: 2 à 30 ng/ml

 

C'est le seul dosage à être réalisé en 2e phase de cycle (phase lutéale).

Il est le témoin de la fonction du corps jaune. Toute diminution en 2e phase de cycle traduit une insuffisance lutéale qui pourra être comblée par une supplémentation en progestérone en 2e phase de cycle.

 

 

 

hystérosalpingographiehystéroscopie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil

 

 

 

 

 

NatiSens