Première marche:

L’agrément est là depuis plus de un mois mais nous n’avons guère eu le temps de nous pencher sur la question. Gros changement dans notre vie : on a acheté un appartement et entre la demande de prêt et le déménagement, nous décidons de réfléchir à la rédaction de la lettre pour les OAA quand nous serons au calme.

Fin février, je me penche sur une feuille blanche en me demandant par où commencer, quoi dire, quelle longueur atteindre ou ne pas atteindre (vu la quantité de lettres reçues par les OAA, je me doute que leur envoyer un roman n’est pas la meilleure idée).
La grande question qui me taraude : comment faire pour parler de Mr ou de moi-même en écrivant cette lettre à 4 mains ?
Je retiens la solution de dire « nous » quand nous sommes concernés ensemble (jusque là facile) et de parler de Monsieur ou de moi-même à la troisième personne quand l’un seulement est en jeu.

Enfin, je me jette à l’eau…
Je ponds quelque chose, je suis presque fière de moi. Oh, bien sûr, ce premier jet mérite amélioration mais je ne pensais pas réussir à jeter sur le papier tout çà.
Chéri relit, corrige.
Une troisième version est nécessaire.

Entre temps, j’apprends au détour d’un forum que l’AFA va bientôt s’ouvrir à l’adoption pour le Vietnam. Entre « il ne faut pas courir deux lièvres à la fois » et « mettons toutes les chances de notre côté », nous choisissons la deuxième solution !
Surtout car on sait que l’AFA ne fait pas de sélection des candidats (à partir du moment où ils correspondent aux critères du pays), qu’elle traite les dossiers par ordre d’arrivée… en envoyant dès l’ouverture, on aurait la chance d’être dans les premiers…
On guête l’ouverture de l’AFA. Rien sur le site…

On part en vacances, se promettant aussi de peaufiner notre lettre destinée aux OAA dès notre retour.

Le lundi 19 mars, très exactement, je reprends le boulot et entre un email important et une tâche demandée en dernière minute par mon chef, je passe sur le site de l’AFA, par « acquis de conscience », persuadée que l’ouverture n’a pas eu lieu pendant la semaine qui vient de s’écouler.
Erreur !! L’ouverture a eu lieu le 15 mars 2006.

Comme la coopération AFA/Vietnam est toute nouvelle, il est estimé que 200 enfants seront adoptables via l’AFA en 2007. A cause de çà, l’AFA n’accepte les dossiers que jusqu’au 26 mars.
Heureusement qu’à ce stade, le dossier se compose de la copie de l’agrément et des rapports, d’un formulaire à remplir (style nom, adresse, etc.) à télécharger sur le site de l’AFA et une brève lettre de présentation.

Le lundi soir, on écrit notre lettre, grandement inspirée du jet préparé pour les OAA. Tout çà est posté le mardi (20 si vous suivez bien).

En se baladant sur des forums, puis sur le site de l’AFA, j’apprends que plus de 1500 dossiers auront été reçus sur cette dizaine de jours.
Un tirage au sort est effectué, pour attribuer un numéro à chaque dossier reçu.

La plupart des forums crient au scandale, décrit une loterie.
Nous, on ne râle pas. C’est assez équitable pour retenir 200 candidatures. Comment faire pour choisir les 50 derniers dossiers si 200 arrivent le même jour ?…
Je comprends qu’on a un numéro pour traiter le dossier. Ensuite, on  doit monter le dossier proprement dit, qui sera envoyé dans le pays. Ce sont les autorités du pays qui choisiront les adoptants en fonction des enfants. Je ne vois pas où est la loterie…
C’est certes dur pour des milliers de personnes qui veulent connaître la joie d’adopter, d’être parents. Mais on sait que de par le monde, il y a plus d’adoptants que d’enfants adoptables…
Nous sommes résignés et pas du tout tristes face à l’éventualité d’avoir un numéro qui friserait avec le bas de la liste (ce qui est d’ailleurs probable vu le nombre de candidatures)

Nous nous doutons que nous ne connaîtrons pas le résultat tout de suite.
On cherche toujours à peaufiner la lettre pour les OAA.
Je trouve un plan sur le net, qui me plaît beaucoup. Je re-rédige la lettre presque terminée ! Elle est en attente de relecture par Monsieur Atropine.

Je traverse une période boulot intense, je n’ai aucune minute de libre pour passer sur les forum, voir si certains ont déjà leur numéro de dossier. Il était question qu’on les reçoive première quinzaine d’avril.
Effectivement, cette quinzaine n’est pas terminée et une grosse enveloppe de l’AFA nous attend dans la boîte. C’est Chéri qui a relevé le courrier (c’est tellement rare !) et il attend mon retour pour ouvrir cette enveloppe.

Assez désabusée, je décachète le pli, tablant sur un numéro compris entre 786 et … 1500. la lettre posée sur le dessus des papiers indique, en gras, numéro 82 !
Nous n’en revenons pas !
Avec cette lettre, est joint le projet de mise en relation (PMR), qui est une espèce de contrat entre l’AFA et moi (titulaire de l’agrément), ainsi que l’annexe spécifique au pays, en l’occurrence le Vietnam. L’annexe précise les pièces du dossier qu’il faudra fournir et aussi le coût approximatif d’une adoption au Vietnam, en détaillant les raisons des divers frais. L’AFA estime le coût compris aux alentours de 10000€.

Ces 2 documents sont à retourner signés dans les 15 jours.
Il est prévu qu’ils le seraient dans les 48 heures, tiens donc !

Deuxième marche:

Notre (je devrais dire « mon », puisque l’agrément est à mon nom, mais cela n’empêche pas que ce projet est un projet de couple) PMR est signé et envoyé. Déjà 3 ou 4 jours après, on reçoit la liste des documents, comment il faut les présenter, les histoires de traduction, etc.

On épluche tout çà ; les questions arrivent !
On explique que l’adoption au Vietnam est ouverte aux concubins uniquement si l’agrément est au nom d’une seule personne. Ce qui est forcément le cas en France.
Mais du coup, est ce que les documents doivent parler de nous 2 ou on zappe celui qui n’est pas détenteur de l’agrément ??
Selon les documents, on nous parle de « passeport » ou de « passeport ou carte d’identité ». étant donné que nous n’avons pas de passeport, il serait utile de savoir s’il est nécessaire pour monter le dossier…

Et puis, nous venons de déménager. L’assistante sociale doit passer nous voir. Est-ce que sa venue donnera lieu à un nouveau rapport, rendant l’ancien obsolète ?

Je téléphone à l’AFA. Je tombe sur une nana qui ne me paraît pas archi sûre d’elle… elle dit que notre dossier ne doit pas mentionner Mr Atropine (à part les enquêtes).
Mr Atropine téléphone à son tour afin de croiser les informations.
Effectivement, aucun document à générer pour lui : pas d’acte de naissance, pas de photo, etc. çà me fait un peu bizarre et c’est un peu dur aussi. Je ne sais pas ce que lui ressent. On est tous les 2 motivés et unis, mais çà me fait mal de devoir le zapper de ce dossier.

Je récupère de droite et de gauche les différents documents nécessaires. Merci Internet notamment !…

On traînouille un peu pour récupérer les documents, et surtout pour faire les 6 photos demandées. Enfin, c’est surtout « quelles photos faire ? » qui nous bloquent.
Une de l’école, une de l’appartement et 4 de moi ? Je n’aime pas me montrer en photo, alors en mettre 4 de moi me paraît prétentieux.
Les photos école et appartement sont dans la boîte… « yapluka » les développer… c’est fait au début de l’été.
Je cherche dans toutes nos photos et je trouve, enfin, une photo de moi avec mon père et son épouse. Çà sera bienvenu !

Il faut joindre un certificat médical. Je n’ai aucune envie d’aller chez mon médecin traitant lui raconter ma vie. J’ai la chance d’avoir une amie anesthésiste et elle m’établit mon certificat.

Tout est là : documents officiels, lettre, certificat médical, photos et surtout la pochette jaune qui doit contenir tout çà.
La pochette jaune… l’AFA appelle çà un lutin… en papeterie, on m’a dévisagée quand j’ai demandé un lutin jaune ; les pros appellent çà plutôt un porte-vue !
Trouver un lutin, une fois qu’on sait qu’on cherche un porte-vue est plutôt facile. Mais le trouver jaune, c’est une autre histoire ! Finalement, c’est un vert-jaune que j’ai trouvé en décrétant que c’était un jaune-vert…

Le dossier, fait en double exemplaire, est enfin envoyé en août. Il est conseillé de l’envoyer en Chronopost, nous le faisons en recommandé. Vu le prix d’une simple lettre en Chronopost…
Quelques jours plus tard, l’AFA m’envoie un email pour attester de la bonne réception des dossiers et confirmer qu’ils sont conformes.
Je recevrai un courrier quand les dossiers seront envoyés au Vietnam.

Deux mois plus tard, toujours pas de courrier.
Il faut dire qu’on n’est pas archi pressés… Aller chercher un enfant du bout du monde et s’occuper d’un nouveau-né, çà ne doit pas être facile !

La tentative de la dernière chance a marché, un titi s’est accroché…

Être parents autrement:

[catlist name=etre-parents-autrement child_categories=false

Lorem venenatis, vel, elit. ut sit leo. elit. dolor. Nullam neque. vulputate,