Avantages:

– monitorage facile
– souplesse pour l’équipe
– bons résultats dans la plupart des cas

Inconvénients :

– effets secondaires des agonistes de la GnRH ( bouffées de chaleur, sècheresse vaginale…)
– coût élevé en raison de l’augmentation de la consommation de gonadotrophines
– traitement de longue durée
– risque de développement de kystes ovariens sous l’effet des analogues de la GnRH
– risque d’hyperstimulation ovarienne
– protocole peu adapté chez les patientes dites « mauvaises répondeuses »

leo odio quis mi, vulputate, elementum diam consectetur mattis libero ipsum