La production des spermatozoïdes se nomme la spermatogenèse.

Ce processus continu commence à la puberté et se poursuit, dans des conditions normales, jusqu’à la fin de la vie de l’homme.

La durée de fabrication d’un spermatozoïde est d’environ 2 mois et demi (72 à 75 jours). Même si la production est sujette à des variations, on considère que la production moyenne est de 100 millions de spermatozoïdes par jour !

L’usine de fabrication se situe dans les testicules. Le spermatozoïde (qui s’appellera ainsi à la fin de sa fabrication) va passer par différents stades pour au final, être celui qu’on connaît (voir: le spermatozoïde).

Au départ, on a les cellules germinales ou cellules souches (les spermatogonies) qui sont situées dans les tubules séminifères des testicules (voir: Rappel anatomique et physiologique de l’appareil génital masculin).

Ces cellules vont faire l’objet de divisions successives (en passant par le stade de spermatocyte) et ensuite se différencier pour conduire à la formation finale de cellules ne possédant plus que 23 chromosomes (et non 46 comme les cellules germinales initiales): les spermatides.

La dernière étape de transformation vers le spermatozoïde s’appelle la spermiogénèse: le noyau se condense et l’acrosome, ainsi que le flagelle sont formés.

Mais ce spermatozoïde largué dans les tubes séminipares ne comporte encore aucun pouvoir fécondant. Il va donc subir l’ultime étape de son développement, la maturation, tout au long de son trajet dans l’épididyme. Cette maturation comporte l’achèvement de la formation de l’acrosome et l’acquisition d’une mobilité normale.

Ceci explique le fait qu’un spermatozoïde prélevé au début de l’épididyme n’est pas fécondant et ne pourra, entre autre, traverser la membrane de l’ovocyte. Par contre, lorsqu’il est prélevé dans la portion terminale de l’épididyme, ou dans le canal déférent, il sera capable de se lier à la zone pellucide de l’ovocyte et de le féconder.

Durant leur trajet dans les voies génitales masculines, les spermatozoïdes sont immobiles, manquant de substrat énergétique et d’oxygène. Ils vont donc se déplacer passivement dans les canaux grâce aux contractions de ces derniers.

Ils acquièreront une mobilité normale uniquement à partir de l’éjaculation, lorsqu’ils sont mélangés au liquide séminal qui leur fournit l’énergie nécessaire pour mettre en route leur petit moteur.

Le fait que les spermatozoïdes soient inactifs leur permet de survivre environ 2 mois dans le tractus masculin. Au-delà de ce délai, en l’absence d’éjaculation, ils vont subir un vieillissement (perte de la mobilité) et ensuite être détruits.

La production de spermatozoïdes est influencée par la température qui règne au sein des testicules. La température y est de 2 à 3°C inférieure à celle du reste du corps. C’est pour çà que la fièvre, les travaux exposant à la chaleur peuvent compromettre la fabrication des gamètes mâles.

Article associé:

Anatomie et physiologie de l’appareil génital masculin

La production des cellules mâles et femelles:

L’ovogénèse

 

Mystère de la vie:

 

 

 

 

 

Phasellus mattis leo dapibus Praesent elit.