Ce test est à réaliser en cas de test de Hünher faible ou négatif. Il permet de voir qui de la glaire ou des spermatozoïdes ou des 2 est en cause dans le mauvais résultat du test de Hünher.

D’une part, la glaire est prélevée en période préovulatoire mais sans câlins auparavant (ouf !). d’autre part, le sperme du conjoint est recueilli.

La glaire est ensuite mise en contact avec un sperme témoin (de « bonne qualité »). Une glaire témoin est mise en présence avec le sperme du conjoint. On complète l’examen par un test « glaire et sperme du couple » et « glaire et sperme témoins ». Après incubation de ces « mélanges », on observe au microscope.

Le test est considéré comme positif, si au grossissement 10, on observe par champ au minimum 50 spermatozoïdes ayant une bonne intensité de pénétration dans la glaire ; la progression doit s’être faite au-moins sur les 2/3 de la hauteur de la glaire et au moins 50% des spermatozoïdes doit présenter une survie correcte 3 à 4 heures après.

Pour toutes les réponses à ces questions, je vous conseille l’excellent livre sur la PMA paru en 2017 :

Voici les différents cas de figure qu’on peut rencontrer :

– les 2 spermes ont pu envahir les 2 glaires : il n’y a pas d’incompatibilité entre le sperme de Monsieur et la glaire de Madame. I faut rechercher une autre cause au test de Hünher négatif. – les spermes envahissent uniquement la glaire témoin ; la cause du test de Hünher négatif se situe probablement au niveau de la glaire (production d’anticorps anti-spermatozoïdes peut-être?). – seul le sperme témoin envahit les glaires ; le souci se situe au niveau du sperme du conjoint (mobilité, anticorps, etc.).

Bilan d’infertilité chez la femme:

Le bilan hormonal

La courbe de température

Le test de pénétration croisée in vitro

L’échographie pelvienne

L’hystérosalpingographie (HSG)

L’hystéroscopie

La coelioscopie

Evaluation de la réserve ovarienne

Trouble de la fertilité:

Lorem dapibus Donec Praesent Phasellus diam pulvinar suscipit