Certains spermatozoïdes peuvent franchir rapidement la glaire et atteindre la trompe en moins de 15 à 45 minutes. Néanmoins, ces spermatozoïdes les plus rapides ne sont pas nécessairement les plus fécondants!
La plupart vont se blottir, à l’abri, dans la glaire cervicale d’où ils seront relâchés par petits groupes successifs.

Les spermatozoïdes sont patients !

Après avoir atteint l’isthme de la trompe, les spermatozoïdes semblent ralentir et tendre à s’immobiliser, se liant peut-être temporairement aux cellules épithéliales tubaires. Ce n’est qu’au moment de l’ovulation qu’ils retrouvent leur mobilité pour nager vers la jonction ampullo-isthmique et gagner le site d’une éventuelle fécondation.

La manière dont se règle cette transition reste inconnue.

Pour toutes les réponses à ces questions, je vous conseille l’excellent livre sur la PMA paru en 2017 :

id non vel, pulvinar neque. odio Praesent ut ipsum lectus ut