Le taux de testostérone est maintenu stable grâce à un système de rétro-contrôle hypophysaire:
– la LH effectue un rétro-contrôle positif sur les cellules de Leydig, çàd que lorque la concentration plasmatique de la testostérone chute, l’hypophyse augmente sa sécrétion de LH qui stimule, à son tour, la production de testostérone par ces cellules testiculaires.
– La testostérone a un rétro-contrôle négatif sur l’hypophyse: lorsque la testostérone augmente, elle diminue la production de LH par l’hypophyse, et, par ce biais, la production de testostérone par les cellules de Leydig.

4fd4d7d4370603c3381cc9b72d33f60dcccccccccccccccccccccccc