Le caryotype :

Le caryotype est l’examen qui permet d’examiner les chromosomes de nos cellules. Les chromosomes sont identiques et de nombre égal quelque soit la cellule choisie (exception : les gamètes ont exactement la moitié des chromosomes par rapport à une autre cellule). (voir: différence entre cellules haploïdes et diploïdes).
Il est prescrit en cas d’azoospermie sécrétoire et d’oligospermie sévère en raison de la fréquence accrue d’anomalies génétiques dans ces cas. Il est également réalisé dans les situations d’échecs répétés.

Les cellules, obtenues par prise de sang, sont observées au microscope afin d’évaluer la taille des chromosomes et de les compter.
Les défauts de structure peuvent être des translocations (un morceau de chromosome se met sur un autre), des inversions (un morceau de chromosome est monté à l’envers).
Les cellules doivent contenir 23 paires de chromosomes, dont la paire de chromosomes sexuels (XY chez l’homme, XX chez la femme.
Une des anomalies de nombre les plus courantes est le syndrome de Klinefelter : au lieu d’être porteur d’un chromosome Y et d’un X, les cellules contiennent un Y et deux X (XXY). Ces hommes présentent une atrophie testiculaire et une spermatogenèse altérée.

Bilan d’infertilité chez l’homme:

Le spermogramme

Les analyses supplémentaires sur le sperme

Le bilan sanguin hormonal

Les examens génétiques: caryotype, délétion du chromosome Y, mucoviscidose

L’échographie des voies génitales masculines

La biopsie testiculaire

Tests d’évaluation du pouvoir fécondant des spermatozoïdes

Trouble de la fertilité:

consequat. id elit. lectus Praesent fringilla