Les étapes de la nidation :

1. Apposition du blastocyste à la muqueuses utérine

2. Adhésion du blastocyste à l’endomètre

3. Invasion du trophoblaste et enfouissement

 

Pour toutes les réponses à ces questions, je vous conseille l’excellent livre sur la PMA paru en 2017 :

Apposition du blastocyste à la muqueuses utérine
Une fois débarrassé de sa coquille (la zone pellucide), le blastocyte se colle contre la muqueuse de l’utérus.
L’endomètre est réceptif durant environ 4 jours, c’est la fenêtre d’implantation. Elle survient environ 6 jours après l’ovulation. Pendant cette période, apparaissent des petites protrusions sur les cellules qui tapissent l’endomètre. On pense que ces protusions absorbent le fluide utérin et rapprochent le blastocyte de la paroi utérine. Car n’oublions pas que à ce stade, le blastocyte peut être éliminé de l’utérus par « lavage ».
Une autre hypothèse concernant le rapprochement du blastocyte de la paroi avance que ce dernier produit des œstrogènes et de la progestérone, qui occasionneraient un œdème colmatant la paroi utérine.

Adhésion du blastocyste à l’endomètre

Des jonctions s’établissent entre les cellules externes embryonnaires et celles de la muqueuse, grâce à des microvillosités. Il est possible que ces jonctions soient dues à des glycoprotéines de surface mais cela reste à confirmer. En tout cas, tout ça tient bien et le blastocyte ne peut plus être éliminé par simple lavage.

Invasion du trophoblaste et enfouissement

Juste avant  d’entrer en contact avec l’endomètre, le trophoblaste va se différencier en deux masses cellulaires distinctes :

– le syncytiotrophoblaste, en périphérie. Il peut libérer des enzymes qui vont aider l’embryon à s’enfoncer dans la muqueuse utérine, qui réagit par la réaction déciduale. Le syncytiotrophoblaste se développe et lorsque la pénétration est terminée, il entoure complètement l’embryon.

– le cytotrophoblaste, en profondeur. Les cellules qui le composent se développent rapidement (par mitose)

Vers le 10è jour, on observe la formation de lacunes dans le syncytiotrophoblaste. Avec l’érosion des vaisseaux sanguins maternels, ces lacunes vont se remplir du sang maternel.

La circulation utéro-placentaire primaire se met ainsi en place vers le 13è jour.

fringilla odio id neque. consequat. in id venenatis risus. velit,