L’ADN, support de l’information génétique contenue dans chacune de nos cellules, se présente sous la forme d’une longue pelote de laine, plus ou moins enroulée.

Dans chaque spermatozoïde, un certain pourcentage de la pelote est fragmenté. Après la fécondation, l’ovule utilise « sa boîte à outils » (des enzymes) pour réparer les chromosomes altérés.
Apparemment, au-delà de 25 à 30% de fragmentation, cette boite à outils est dépassée et elle ne peut plus faire face aux réparations.

 

D’autre part, la pelote d’ADN tient enroulée (elle est compactée) grâce à des liaisons via des atomes de zinc. Cette forme compactée permet à l’ADN de ne pas être dénaturé lors de son passage dans les voies génitales féminines. Une fois dans l’ovule, l’ADN se décondense. Le test vise donc à mesurer la capacité de l’ADN à se décondenser

Un fort taux de fragmentation est dû à la présence de radicaux libres qui agressent le brin d’ADN et le détériorent. Ceci entraîne des dysfonctionnements lors de la décondensation et des répercussions sur le développement embryonnaire.

 

Valeurs de référence :

Index de fragmentation
– inférieur à 3% : bonne qualité
– de 15 à 30% : qualité moyenne et hétérogène
– supérieur à 30% : fragmentation élevée, la chromatine est très altérée

Décondensation de l’ADN: inférieur à 20%

Le résultat peut être influencé dans les situations suivantes : abstinence, leucospermie (présence de globules blancs dans le sperme), âge, tabac, infections et fièvre, exposition aux rayons X ou rayons UV, prise de certains médicaments ou de toxiques (nitrates, nitrites, dérivés des bases pyrimidiques et puriques, etc.)…

 

 

Technique
Le sperme (recueilli par masturbation) est analysé par cytométrie de flux.

 

Solutions

Une fragmentation élevée étant la conséquence de la présence de radicaux libres, un traitement à base d’anti-oxydants peut améliorer le résultat.
Le médecin prescrit souvent du Bétasélen ® (mélange de vitamines A, C, E, de sélénium et de zinc). Parfois, du Toco-500 ® (vitamine E), ou un autre complément vitaminique à même visée  y est associé.
La plupart de ces médicaments ne sont pas remboursés et leurs prix sont en général assez élevés.
Comme le temps de fabrication des spermatozoïdes est d’environ 3 mois, ce traitement est à prendre au moins 3 mois.

En cas de fragmentation élevée, l’équipe médicale peut vous proposer une IMSI. Cette technique de FIV permet de sélectionner le « meilleur » spermatozoïde en le choisissant au microscope à très fort grossissement.

 

Tous les laboratoires ne réalisent pas ce test. Renseignez-vous !

elit. id Sed ipsum amet, felis facilisis quis, eget elementum at consequat.