Il existe différentes classifications d’embryons, mais elles reposent toutes sur 2 critères importants pour l’embryon :

– le nombre de cellules (en fonction du nombre de jours après la fécondation)

– la proportion de fragments d’ADN dans l’embryon.

La classification A,B,C et D:

Les lettres correspondent au taux de fragmentation cellulaire :

  1. Type A : pas de fragmentation cellulaire dans le cytoplasme de l’embryon
  2. Type B : fragmentation peu importante (moins de 20%)
  3. Type C : fragmentation moyenne (entre 21 et 50%)
  4. Type D : fragmentation importante (supérieure à 50%)

Les embryons A et B, à condition d’avoir un nombre de cellules conforme à leur âge, sont ceux qui ont la meilleure chance de s’implanter.

La classification à 3 chiffres:

Cette classification est utilisée dans la plupart des centres français.

La qualité embryonnaire est donnée par une série de 3 chiffres :

  1. 1er chiffre : nombre de cellules (souvent entre 2 et 8 ; dépend de l’âge de l’embryon)
  2. 2è chiffre : taille des cellules (1 : normal ; 2 : anormal)
  3. 3è chiffre : taux de fragmentation (de 1 – inférieur à 10% – à 4 – supérieur à 50%)

Les embryons au meilleur pronostic sont ceux ayant des formes de cellules normales (1 en deuxième position) et peu de fragmentation cellulaire (1 ou 2 en troisième position)

Pour aller plus loin :

Le choix de l’embryon