Les conséquences de l’exposition in utéro au DES sont bien connues chez la femme.

Bien peu d’études ont été menées chez l’homme.

Peut-on en conclure que ce médicament n’affecte pas les garçons?

Rien n’est moins sûr.

Les études sont, certes, encore peu nombreuses et de ce fait, ne se basent que sur peu de données. De plus, elles restent sujet à controverse, à l’heure actuelle.

Mais pourquoi les effets chez l’homme sont-ils si peu connus?

Les conséquences ne seraient pas aussi spécifiques que chez la femme, ni aussi graves.

On note principalement:

– des malformations mineures de l’appareil uro-génital masculin: testicules non decendus (cryptorchidie) et urètre mal fermé (hypospade), notamment.

l’effet du DES sur la qualité des spermatozoïdes reste largement controversé. Certaines études montrant une légère hypofertilité, mais aucune stérilité n’a pu être imputée à ce médicament.

– On observerait également une augmentation modérée de la fréquence des cancers testiculaires chez ces fils distilbène, imposant une attention particulière au dépistage chez ces hommes?

Des études supplémentaires sont encore nécessaires, à l’heure actuelle, pour infirmer ou confirmer ces résultats.

Selon une étude hollandaise, ces malformations peuvent affecter la 3e génération. Des études trans-générationnelles sont en cours.

On estime à 80.000 le nombre de garçons exposés au distilbène, en France.

Articles associés:

Syndrôme distilbène chez la femme

Principales causes d’infertilité chez l’homme

L’azoospermie

L’oligo-asthéno-tératospermie (OATS)

Trouble de la fertilité:

dolor tempus commodo pulvinar non elementum luctus dolor. Phasellus mi, venenatis, consectetur