Logo Natisens
Accueil > Inséminations artificielles: IAC > Le monitorage de l'ovulation et le déclenchement
Insémination artificielle avec sperme du conjoint (IAC)
inséminations artificielles
Le monitorage de l'ovulation et le déclenchement

 

Le monitorage de l'ovulation lors des inséminations :

Le début du monitorage de l'ovulation pour les inséminations artificielles se fait au 10e, 11e ou 12e jour du cycle, selon les équipes et vos propres expériences antérieures.

 

On fait généralement:

- une échographie pour évaluer le nombre et la taille des follicules en croissance, ainsi que la taille de l'endomètre (Voir: Echographie de l'utérus et des ovaires)

- un dosage des hormones (par prise de sang) pour évaluer la qualité des réponses hormonales et observer une éventuelle ovulation spontanée.(Voir: Les dosages hormonaux)

 

Ensuite, en fonction des résultats, le centre vous dira quand auront lieu les examens suivants (en général, ils sont effectués tous les 2 ou 3 jours en fonction des résultats, et plus fréquemment lorsqu'on approche de l'ovulation).

 

 

Le déclenchement de l'ovulation :

Le principal objectif du déclenchement de l'ovulation est un meilleur contrôle du moment de l'ovulation (ce moment étant beaucoup plus variable si la femme ovule spontanément).

 

Il est généralement indiqué de déclencher lorsqu'on observe:

- au moins un follicule de plus de 18mm de diamètre à l'échographie. Au-delà de 3 follicules matures, il convient de discuter sérieusement de la poursuite ou non de l'insémination avec le couple, en raison du risque non négligeable de grossesse multiple.

- un taux d'oestradiol (E2) supérieur à 200pg/ml

 

Le déclenchement se fait par l'injection intramusculaire ou sous-cutanée d'hCG (Human chorionique gonadotrophine®, Pregnyl® ou Ovitrelle®).

L’hCG administrée en doses suffisantes va mimer le pic de LH, permettant le déclenchement de l’ovulation du ou des follicules matures.

 

Si le début du pic de LH est observé, dans les analyses sanguines, avant le déclenchement de l'ovulation (on parle dans ce cas d'ovulation spontanée, qui survient dans 10 à 20% des cas), l'administration d'hCG est alors inutile.

 

 

Moment de l'insémination par rapport au déclenchement:

Idéalement, l'insémination devrait être réalisée le plus près possible du moment de l'ovulation, car l'ovule ne survit que 12 à 24 heures dans le tractus génital, que le spermatozoïdes injectés dans l'utérus sont capables d'atteindre très rapidement l'ovule au niveau de la trompe, et que les spermatozoïdes, du fait de l'ndication de l'IAC, sont généralement moins costauds que la norme. (Voir: La fécondation)

 

Lorsque l'ovulation a été déclenchée médicalement, elle survient invariablement 34 à 40h après l'injection d'hCG. La plupart des centres réalisent l'insémination 36h après le déclenchement (çàd le surlendemain de l'injection).

 

Lorsque l'ovulation est spontanée, il est difficile d'établir le moment exact où le pic de LH a commencé. On réalise, généralement, dans ce cas, l'IAC le lendemain de l'observation du début de ce pic.

 

 

stimulation de l'ovulation

 

 

 

Insémination avec sperme du conjoint:

- Indications

- La stimulation de l'ovulation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil

 

 

 

 

 

NatiSens